courrier@enfance-et-cancer.org

Partenariat ACE International 2021

ACE_International logo_80mm

ACE - 001 (1)

 

Ariane Slinger de ACE International SA, que nous tenons à remercier chaleureusement pour son très fidèle partenariat avec l’association depuis de nombreuses années maintenant, soutient pour l’année 2021, la suite d’un très beau projet International qui fera la différence en terme de prise en charge des enfants atteints de tumeurs de haut risque : le projet MICCHADO ChipSeq

Pour un montant de 21 854 CHF

 

Le projet MICCHADO ChipSeq : Montant attribué : 200 000 euros sur 2 ans.

 

Demandeur : Gudrun Schleiermacher
SIREDO, Département d’oncologie pédiatrique
U 830 Inserm, Institut Curie, 26 rue d’Ulm, 75005 Paris

Dans le neuroblastome, les altérations génétiques caractéristiques de la maladie représentent des facteurs pronostiques importants. Cependant elles n’expliquent pas en elles seules une possible résistance aux traitements, et, dans la plupart des cas, ne représentent pas de cibles thérapeutiques directes. Dans le neuroblastome, il a été démontré que les changements épigénétiques (mécanismes modifiant l’expression des gènes sans modification de la séquence nucléotidique) définissent des identités cellulaires distinctes au sein de la tumeur ; ces altérations épigénétiques jouent probablement un rôle important dans la résistance aux traitements. Néanmoins il n’est pas possible d’analyser ces modifications à partir d’échantillons de tumeurs séquentielles d’un patient obtenus pendant et/ou après le traitement. Notre étude pionnière dans l’exploration des biopsies liquides pour le profilage épigénétique a pour but d’identifier ces mécanismes impliqués en cas d’échappement aux traitements. Dans le cadre de cette étude nous prévoyons d’analyser des prélèvements sanguins réalisés au cours du traitement grâce à des nouvelles techniques appelées ChIPSeq développées dans notre équipe afin de suivre les altérations épigénétiques au cours de l’évolution de la maladie d’un patient, et comprendre ainsi le rôle de ces altérations épigénétiques dans les mécanismes de résistance aux traitements.