courrier@enfance-et-cancer.org

Romain Grosjean balaie ses problèmes du Grand Prix d’Espagne

 

Romain Grosjean
Tristement, ce qui s’annonçait comme un Grand Prix prometteur pour Romain Grosjean s’est montré plus furtif qu’agréable. Nous l’avons rattrapé dans le paddock pour savoir ce qui s’est produit…

La douche a été un précoce cet après-midi. Que s’est-il passé ?

J’ai réalisé un mauvais départ mais, après ça, j’étais dans le bon rythme. Comme nous savons que nous pouvons tenir de bonnes stratégies, nous avions le potentiel pour un très bon résultat aujourd’hui. La voiture se comportait bien jusqu’à ce qu’il y ait un problème avec la suspension arrière ce qui m’a imposé de revenir aux stands et d’abandonner. C’est vraiment regrettable. Il est toujours décevant pour tout le monde lorsqu’une telle circonstance se produit mais il n’y a personne à blâmer. C’est la course !

Quand avez-vous senti qu’il y avait un problème ?

J’ai eu une brutale sensation qu’il y avait un problème et il était tout de suite clair que je ne serai pas en position de continuer la course. Je suis donc retourné aux stands et c’était terminé.

Le prochain Grand Prix a lieu à Monaco, un circuit que vous semblez apprécier…

Ça va être fantastique de courir de nouveau là-bas. C’est comme une course à domicile pour moi et c’est une piste que j’aime vraiment. Nous y étions rapides l’année dernière et il n’y a pas de raison pour que nous ne le soyons pas de nouveau. C’est une semaine folle qui est le centre des attentions car tout le monde aime Monaco. J’ai une semaine pour me reposer avant que ne commence cette semaine si spéciale. Je suis impatient d’y être !